Son retour

Cela fait huit jours maintenant qu'il est tout à fait revenu.
D'abord le matin, il est venu me retrouver, mais timide, pas encore assuré.
J'ai guetté, j'étais là pour lui. Je pense qu'il le savait, je pense qu'il était prêt.

Le temps ne l'aidait guère. Parfois doux, parfois dur.
Comment faisait-il pour savoir quel serait le bon moment ?
Notre météo...Celle des grands amours...

Et puis il y eût ce soir là. Exactement le 20 février, exactement.
J'étais sur le balcon mais à peine, car il faisait presque zéro, un pull ne suffisait pas.
Il valait mieux rentrer, s'abriter de ce frimas.

Et puis, juste au moment où je passais la porte-fenêtre, je l'ai entendu.
Sûr de lui cette fois.
Mon coeur a tréssauté.

Il est là il est là ! Ai je crié dans la maisonnée.

Je suis allée chercher le poncho, celui qui est au dos du fauteuil en osier où je fais tout, face au dehors.
Il faisait très froid mais j'ai tenu bon. Comment ne pas être là, à l'écouter chanter
rien que pour moi ?

Je suis là, je t'admire. Je suis restée debout, frigorifiée, mais sans bouger, avec les yeux tendus vers l'horizon. Vers les hauts pins, vers les toits.

Ton premier concerto du soir. Le renouveau de la vie dans ce chant. Tant de souvenirs et d'émotions grâce à toi. Si tu savais... tout ce que je ne dis pas...


Maintenant, tout à fait, tu t'es installé à nouveau dans ma vie. Ta place.
Plus moyen le matin d'écouter la radio. J'ouvre la fenêtre, tu entres dans la chambre.
La journée sera transformée.Avec toi les lumières des couchers de soleil sont réapparues.
Le ciel fait le beau et moi je ferai la belle pour toi, mon bel oiseau.


Une vie sans toi ? Non, je ne veux même pas y penser, jamais l'imaginer.

..........


Un très grand Merci aux amis des merles qui m'ont confié leurs photos

Nicolas de Sauvagement bon
Haude des escapades photographiques
Stéphanie des yeux dans la nature

Vraiment merci, cela m'a beaucoup touchée.




Articles les plus consultés