Maturu, on le garde

Après une nuit calme, l'homme maori s'est calmé aussi. Un peu de blanc et une belle coiffure et il a aussi fumé la moquette des montagnes de son pays pour s'apaiser et son visage agressif d'hier ( article précédent) est devenu regardable. Alors on le garde.


.


Je l'aime bien. Je l'ai appelé Maturu, bien sûr prononcé à la maori, les U sont des OU, et on rrrroule les RRRRR.

Il ira sous la terrasse en bois où un petit bout de mur de planches est consacré aux portraits colorés, il rejoindra d'autres créatures qui vivent là, dehors sous abri, des êtres qui n'ont peur ni du froid ni du chaud ni de rien.
Une place pour chacun.




.

Articles les plus consultés