Je vous présente



.



Je vous présente Totôt. 
Pas Toto, ni Tototte, ni Torôt. Non, Totôt.

Le genre de truc que j'adore : trois coups de pinceaux pour terminer des restes de gouaches liés à l'atelier du mardi.
Puis je m'arrête, je regarde ce qu'il y a sur la feuille et il ne reste plus qu'un sourire à ajouter et un peu de marron aux yeux pour saluer ce bonhomme venu tout seul.

Hier j'ai passé deux heures sur une peinture qui était totale en perdition au fur et à mesure que j'y allais. Je vous la montrerai plus tard. J'avais collé des papiers japonais extraits d'un magazine, j'ai ensuite mis des grandes couches de couleurs vives, vaguement dessiné les contours d'une fenêtre jaune. Ca aurait pu marcher. Mais j'ai continué. Gratté, retiré du papier du dessous, mouillé trop, remis de la peinture, des pigments, gloubi glouba. Et j'ai perdu tout le beau remplacé pas une boue et des trous blancs. J'ai finalement tout déchiré en lanières, gardé ce qui avait encore un peu de couleur et d'intrigue, jeté la moitié et recollé. Un genre de forme de pot de fleurs est apparue et j'ai collé des bouts de catalogue de fleurs et feuillages....A suivre.


Dans le genre "je me bats et je tente de sauver les meubles" j'envoie ce matin une carte qui était bien partie



Et qui s'est totalement transformée. Je la publierai ici quand le courrier sera arrivé.
Là où j'ai mal tourné sur cette peinture c'est autour du visage. Et j'ai mis du bic, trop appuyé, sur de l'encre non sèche. Une fois sec, le rendu était pataud, creusé, des parties du visage, le cou entre autre étaient enlaidies. Déjà que je galère sur les visages !!

On apprend de nos erreurs bien plus que des réussites faciles.

Un courrier est déjà arrivé, lui. Ouf. 
J'étais fébrile car je voulais que ça plaise à l'amie mais nous n'avons pas toujours les mêmes goûts. Des peintures qui peuvent me plaire beaucoup peuvent ne pas l'émouvoir. Cela m'a handicapée de chercher à plaire, à entrer dans les couleurs de quelqu'un d'autre, à faire des choix pour quelqu'un. Pourtant je le fais tout le temps dans mes cartes-collages-uniquement. 

La peinture a subi des évolutions, des doutes, et finalement une coupe drastique la réduisant presque d'une moitié, gardant ce qui me semblait correspondre au monde intérieur de l'amie visée et à ses couleurs du moment.

Peut-on créer librement et adapter sa création pour quelqu'un ? Jusqu'à quel point ?
.



La lune est mal placée....mais elle n'était pas au centre dans la toile entière. J'ai coupé une moitié de la peinture, à gauche. J'ai gardé ce morceau que je vais retravailler en y insérant-collant les autres bouts rognés.

Bref je sors d'une phase où j'ai envoyé presque tout ce que j'ai peint-collé. Où il y avait un destinataire dans ma tête. C'est encore une autre histoire.

.
.


.



.

Articles les plus consultés