Achats : pigments, pinceaux chinois, cahier et bien d'autres luxes



Petits on se grondait de mettre de l'encre sur nos doigts.
Grand, on peut refaire l'histoire.

Mais quelle est donc cette "cire" que j'ai utilisée à l'atelier-cours avec des pigments ? 
Je n'en ai pas trouvé dans le super magasin spécialisé où je me suis rendue ce matin avec ma tite auto. Et les deux vendeurs m'ont pris pour une cinglée qui déraisonne.

Encore un mystère. J'ai quand même pris deux pigments et j'ai joué avec l'huile de lin.


Etrange chose. 
La nuit qu'en dira-t-elle ? Se repoudrer les joues, se noircir les cils ou en rester là sur le papier mouillé ?

Tiens j'avais oublié, encore des petits chats croqués en cinq minutes sur une page de livre et envoyés aussi vite fait.



Dans la boutique je n'ai pas oublié le blanc, les blancs que je n'avais pas cet été (je n'en avais qu'en huile, c'était folklo les mélanges !). Acrylique, gouache...cette fois je suis parée.
.

.


Articles les plus consultés