Je suis méchante

Il m'a offert un cadeau et j'ai récidivé dans la méchanceté. Je suis horrible, vous allez voir.
Nan...
Si.

Avec les cadeaux, j'ai longtemps eu un problème. Un problème comportemental et linguistique.
Sans blagues ??
Si.
Non, en fait, c'est très simple, je n'aime pas ouvrir mes cadeaux en public. Petite, c'était une corvée, une gêne, quasi douloureux comme truc. J'aimais mieux remercier moultes fois comme il faut mais attendre, attendre d'être seule ( enfin !) pour les ouvrir comme je voulais et en faire et en penser ce que je voulais , sans témoins.
Ca se soigne ton truc ?
Non. Enfin, si. En fait, vous voyez l'histoire, c'est juste que je trouve ça épouvantable quand le cadeau il est bof, bof ou plouf, plouf.
Pourtant je sais mentir allégrement mais quand c'est moi qui mène la danse. Dans l'impro "d'une ouverture de cadeau qui te plaît pas et qu'il faut faire comme si", je suis très mauvaise. Je dis les mots mais j'ai l'impression de jouer faux, d'être transparente. Cela me met mal à l'aise, envie de fondre dans le trou de souris d'où je viens, là , dans le coin.

Quel soulagement de trouver en Asie des gens civilisés pour lesquels c'est la tradition de n'ouvrir ses cadeaux qu'"après" !!...Enfin des gens qui savent vivre, qui savent ce que c'est que de perdre la face ! Plutôt se faire hara-kiri. Oui.

Bon, en général je sais me tenir et j'ai appris à passer l'épreuve mais avec LUI, je suis terrible. Je suis....
Ben , par exemple, pour mon premier anniversaire ensemble il m'a offert une robe.
Une robe !? Waouh !
Non. Pas Waouh.
Bon, je ne sais plus trop mais c'était un truc en synthétique, long , fluide, d'une couleur beigeasse avec des petits motifs noirs.
On ne se connaissait que depuis six mois. Je l'ai regardé et je lui ai dit :
" Tu me prends pour ta mère ?"
Nan !
Si.
K.O debout , il s'en souvient encore, et de la petite musique dans sa tête qui disait " J'y crois pas ! Non mais je vais plus lui faire de cadeau si c'est comme ça.."
Oui mais voilà, vous savez comment c'est...

Pour mon récent anniversaire il est arrivé guilleret et fier avec une plante dans les bras.
Waouh !?
Nan, Bof.
Une plante de ouf. Une sacrée plante, une belle plante dans un beau pot-seau en métal, ça le seau, j'adore.
"Regardes elle vient d'une autre planète, elle a aussi des fleurs un peu folles,
c'est pour toi !"  Bon, jusque là, tout va bien, chez nous ces mots là ce sont des compliments.
Hum...que je dis. Hum, moui...

Il est content. Moi je, ben je ..Ben il ne le sait pas le pôvre mais ce genre de plante est très connotée "années 70" dans ma tête. Ma mère en avait, ses copines aussi, avec toutes ses plantes "caoutchouc" qui grimpaient au mur.
Je vais pas lui refaire le coup de la robe mais la phrase que j'ai en tête c'est :
" Mais je suis pas ma mère !!"
Nan ...
Si.
Alors je fais la moue, enfin, je fais rien, et le bof bof chez moi, il le sent à trente kms à la ronde.
Donc : Plouf. Véxé, forcément.
Bon, pourtant à y regarder de près, y'aurait comme un message, je suis sûre, à y trouver dans cette foutue plante...

Mais, bon, le mal est fait, il rigole jaune et moi je suis toute crapotée à l'intérieur ( mais merde il faut faire comment !!?!!)
Et surtout quand, plusieurs heures après, sortent de ma bouche des mots à épines :
" Non, elle est jolie cette plante, tu pourrais peut être l'emmener au boulot ?"
........
Oui. Horrible, horrible, méchante et Cie, par ici, c'est ici. Oui.
Quelques heures après j'entends :  "C'est dégueulasse de dire une chose pareille, non mais, de toutes façons je te ferai plus jamais de cadeau."
Que voulez vous faire ? Vous savez ce que c'est, des fois c'est...Ben y'a rien à faire.
Mais je vous le dis, moi, on va lui faire une belle place à cette chose verte et rouge.

 
Et pis le pot il est très beau. 
Reste juste à la faire geler sur le balcon l'hiver prochain, Elle, la bougresse...

 (Horrible, j'vous dis, chui horrible... )