On peut marcher sur les nuages même avec le coeur lourd


C'était dans un endroit vraiment pas drôle.
Dans une chambre d'hôpital
quatre vieilles dames étaient au lit pou
r le restant de leur vie.
C'est ça qui fait que je veux vous raconter cette histoire, pour vous dire que même le coeur lourd on peut marcher sur les nuages.

Une fée venait souvent leur parler. Elle chantait, elle amenait des bouquets de la forêt voisine. Marguerite, la seule à tenir assise, tapait des mains et on rigolait bien.





Pour pré
parer Noël, la fée venait avec ses couleurs, ses pinceaux, et peignait sur les baies vitrées. C'est là, en fait, qu'elle devenait fée.
Elle fermait la porte pour être seule avec elles quatre. Elle peignait des animaux, des arbres, des lumières,
et la dernière fo
is qu'elle est venue elle a peint cette fée, avec son lampion et ses lucioles.

" Elle a des grands pieds !! " a dit l'infirmier.

Marguerite a tapé des mains et on a bien rigolé.

A chaque fois qu'elle peignait
il se passait quelque chose de magique.

La chambre devenait tapis volant.
Tout n'était que silence et amour.
Toutes les cinq transformées en papillons et étoiles ne faisaient plus qu'un, un seul coeur léger. Une émotion immense et profonde. Non pas une petite étincelle, non, un vrai voyage pour de bon. Un trésor inestimable, un secret, un cadeau.

Le temps n'avait plus cours, l'éternité en partage.
La fée était aux anges, bouleversée.

Voilà, c'est comme ça que ça s'est passé, et que, même le coeur lourd, j'ai marché sur les nuages. Depuis, bien sûr, vous vous en doutez, bouleversée je suis restée.
Et depuis, bien sûr, c'est évident, tout est différent.

Lôlà.
Illustration de Gaelle Boissonnard.


Articles les plus consultés