Collages printaniers en fin d'été

Vous le savez je n'aime pas l'été. Surtout aussi chaud que le 2015.
C'est donc avec délivrance que je vois s'installer les matins et les soirs de fraîcheurs et, enfin !, mon atelier ( plein sud...) disponible dans la belle lumière revenue.

Pour fêter cela j'ai fait une première cure de cartes postées pleines de fleurs.

















Je n'ai pas tout pris en photo. 


Une carte est partie pour Ayla.


Que j'ai eu la chance de papouner l'an dernier. Une adorable créature extrêmement affectueuse.
Malade, elle est partie cet été dans les étoiles au coeur de son jardin-bois chéri.
Son amie, mon amie, est bien triste. Elles recevront mon courrier toutes les deux.

Archibald aussi recevra une carte. Un petit poilu de chat jardinier et tendre qui nous a quitté aussi, enfin physiquement uniquement. Il manque terriblement à mes amis, au jardin du vent breton.

Ainsi donc au moins huit cartes sont allées voir leurs destinataires, sur Terre et dans la Lune.
Ce n'est peut être pas fini, puisque l'été s'en va et que j'en suis ravie.

.