Pour chaque baiser...

C'est ce qu'on s'est dit en une fin d'été qui avait besoin de se faire remonter les bretelles des amoureux :

On s'est dit qu'à chaque baiser et geste tendre on ferait un petit dessin sur ce grand  carton que je mettais là sur le frigo, tiens.

 Un pot rempli de feutre et l'obligation -douce et thérapeutique - qu'un des deux amoureux dessine, en écho de chaque geste tendre, sur le vif immédiatement, jour après jour.

Deux mois après j'ai relié, colorié ou peint et nous avons posé dans un lieu abrité le résultat du quotidien qui s'aime








On a maintenant très envie de recommencer .


A part ça ce fut la poire d'empoigne que voilà



.
Un petit exercice vite fait sur le gaz.
- un carton-palette 
- un fond d'encres vertes et sépia
- de l'huile blanche
- un seul pinceau qu'on ne nettoie pas entre les coups.

A part ça, le bureau fut rangé et pour la première fois la table où je peins et dessine, mise face aux fenêtres. 



Il continue de faire un temps époustouflant.

Et puis j'ai aussi remis un coup de peinture sur une porte.

Comme ça




Et puis au courrier sont parties des drôles de filles





Voili voilà.
Et vous, ça va ?

.





Articles les plus consultés