pour les autres

Est-ce qu'on est plus motivé quand on peint pour les autres ? Je veux dire vraiment. Comme en juin où nous accueillions 25 personnes et où je voulais faire pour chacun un petit souvenir-peint maison ? Ou comme pour octobre où je rejoins les amis du forum d'écriture là :


.

Où nous vendrons notre revue de recueil de textes :  Scribulations


 Je ne sais pas si le projet d'offrir des peintures ou de créer avec un thème dynamise, en tout cas, j'ai hier récupéré des tas de fonds colorés qui attendaient et ma production fut dense.


Pour ce visage j'étais mal barrée. Au bout d'un moment on ne distinguait plus suffisamment , c'était une pâtée.
J'ai laissé séché un peu puis j'ai tout repris au crayon, tout simplement. En appliquant de nombreux traits vifs.
J'ai pu vérifier à quel point la vivacité des gestes avec une pointe fine, bic ou mine, me plait. C'est aussi un gros défoulement. Mais pas que.


Ci-dessus c'est une reprise d'une peinture ancienne qui avait une base au pastel.



.

Cette peinture est la moitié de celle au dessus (ancienne au pastel) .
Je coupe souvent en deux ou trois mes peintures auxquelles je ne trouve pas de sens en entier.


Les couleurs sombres qui sont jolies sont créées avec de la gouache et du pigment.
.




Exemple d'un truc très improbable au départ. Peint, repeint, re re peint puis coupé en bandes et recollé.
Cela ne réussit pas toujours mais là, j'aime beaucoup.



Celui ci dessous est en suspend...je ne sais pas ce qu'il va devenir. Il est lui aussi le fruit de deux peintures-collages. Colle, peinture sur colle, déchirements, collages, etc.



.
.

Articles les plus consultés