Les fleurs d'hier (s'affichent aujourd'hui)

Toujours grâce au bouquet sur le bureau




.



.
C'est ce matin que j'ai appris sa mort, la mort de la veille dont je ne soupçonnais rien. C'était l'année dernière.
L'année d'avant, l'année d'après. Tout cela ne mène pas aux mêmes.

Dire combien cela m'avait stupéfaite ne serait rien. 
Dire ensuite combien je l'ai mieux comprise, la mort de ma soeur,  semblerait dérisoire

Hier donc, il fallait meubler ma vie, jusqu'à ce matin.
Les fleurs viennent toutes seules. Je ne lave pas mes pinceaux, j'accumule la peinture, parfois bien parfois pas.
Tout cela même, mène ou pas. C'est le faire qui m'intéresse, qui m'aide à me poursuivre, me gagner des bouts de peaux. Mon petit loto.

N'empêche ce matin le soleil revient, lumineux, décidé à reprendre les formes, les ombres, les couleurs par le bout du nez alors je mets le bouquet sur le mur.


Hier en fin de partie encore un animal étrange. J'avais peur d'avoir fait un zombie mais à la maison on me dit
 " Il est beau ce canard, je le veux !".
Adjugé.



 Chacun ses goûts...

Articles les plus consultés