La première fois que je m'attaque à aussi grand sans savoir ce que je vais faire

Hier j'ai peint une vieille planche en blanc avec l'idée de me lancer sur une peinture sans avoir une idée précise ni aucun modèle.

Voilà le déroulé de la journée


.










.



.





.
.


.



.
































Je ne suis pas mécontente
C'est fouillis mais je m'y retrouve

Cela pourrait être un brouillon pour une toile.

Mais je vais laisser tel que car j'ai un sentiment d'avoir dit quelque chose que je voulais dire.

Je pensais me casser la figure totalement, car sans filet, aucun modèle et grand format c'est risqué pour moi la novice. Donc, je suis contente au moins de ne pas avoir trop gâché. ( J'ai fait des pauses et tenté de ne pas trop barbouiller inconsidérablement...même si c'est encore trop)

J'ai peint ce matin et cet aprem. Cet aprem en chantant, sur le disque Winter songs de Sting, qui est très très beau.


Cette semaine, et sans doute depuis bien plus longtemps, je suis omnubilée par les lignes des crêtes du Vercors.

Par ailleurs, en février j'ai fait trois jardins imaginaires, gouache et sur grand carton, en préparation des ateliers du mardi. (cf : lien sur la colonne de droite, tout en haut).

Le travail sur les couleurs me plait, même s'il y a de trop.

Je voulais un truc un peu intrigant. Entre figuratif et abstraction.
J'ai fait avec la gouache qui me reste et un tube acrylique d'un beau rouge qui se mêle bien aux autres couleurs et donne du beau ( surtout avec le noir et le bleu). Le blanc c'est de la peinture des murs de ma maison, il m'en reste plein, je l'utilise pour mes peintures. Sinon c'est la folie, le blanc il faudrait en racheter sans cesse. Il en faut des kilogs.

Bon alors vous en dites quoi ? Qu'est ce qui est attirant ? Qu'est ce qui pêche et devrait être revu ?
.