L'enfance de l'art


Un petit cadre encre et pastels pour ce croquis que j'affectionne je ne sais pourquoi. Peut être parce qu'en dessous il y a une tout autre peinture assez moche. Et que pour la première fois je suis totalement revenue sur une mocherie pour en faire une moins mocherie. 

.
Peut être parce que, de moi même, spontanément, je n'aurais jamais fait ce genre de croquis ? Le fond est une page noire d'un petit livre et je constate que pour le premier essai comme pour le deuxième ce fond a beaucoup influencé mes idées.
.
Travailler sur un fond noir, c'était la première fois.

Je suis dans l'enfance de l'art. Je suis telle une enfant qui fait ce qu'elle veut sans rien savoir de ce qu'elle fait. La technique je n'en n'ai pas, je l'attrape au vol des tentatives et expériences.
C'est une position aisée, la plus aisée, l'idéale. 

J'avais collé des papiers chinois sur du papier puis utilisé mes deux pigments.

Voici les étapes, toutes plus aléatoires les unes que les autres. Finalement la première était-elle la bonne ?






.


Crac j'ai coupé.




.
Les ombres en haut à gauche étaient pur hasard d'effet de lumières pendant la photo.

 J'ai eu envie de tenter en vrai.


Blurp.

Bien sûr ce n'est pas aussi beau que le hasard et comme je fais un peu n'importe quoi...

Et le hasard c'est une fois. Comme des miracles. 
En voyant le rai de lumière sur la peinture je me dis que ce serait beau de savoir peindre comme ça. Ce sera pour quand je serai grande !



Pour finir les gouttes d'encre sur le pinceau....


.



Hier des croquis spontanés d'après le livre pour enfant ( cf le lapin dans les articles précédents). Avec juste un crayon une gomme un pinceau et l'encre de chine sépia.

.

Et oui ! Encore des amis à poils !!

.