12 janv. 2010

Il voulait un pull bleu



Il voulait que je lui tricote un pull bleu, UNI.
Bleu comme ses yeux.
"Mais enfin, mon Poussin-des-îles, tu me connais, comment veux tu que j'y arrive ? Un truc uni sans zigouisgouis et sans couleurs ?? Un amour lisse d'une seule teinte, une vie toute droite ad libitum ???"

C'est vrai qu'un jour je l'avais fait. Un grand pull blanc, blanc cassé, certes, mais uni, oui. A peine une fine rayure noire aux poignets.

C'était dans une autre vie. Ce tricot fut le fruit d'une interminable attente après une année de lointain. Il allait revenir, je m'essayais à la patience en tricotant du blanc, une banquise de patience. Seule comme un pingouin égaré je maillais du blanc cassé.

"Oui, mais mon très cher, c'était il y a
bien longtemps !"

- Et alors ?
- Et alors, mon exquise banquise a fondu dans nos ouragans !! A l'horizon, derrière et devant, des montagnes, des valses, des torrents. Des marées, des tourments, des lacs, des tournicotis et v'lan ! L'uni n'est pas nous, ne l'a jamais été ! "

Rien à faire mon grand lapin blanc restait posté sur ses pôles.
Moi je faisais semblant. Une maille en hiver, une maille au printemps. Dix-huit mois que ça durait.

Il avait gagné un dos quand même. Un dos bleu pour mon éléphant rose qui, patient, regardait.
Me regardait ne pas lui tricoter cet amour uniforme qu'il croyait vouloir.

Un beau jour d'une nouvelle année, je me suis postée devant mon matelot aux yeux marins.
Je ne pouvais plus mentir ni me languir de mes couleurs qui attendaient leur tour en désordre, chamarrées, en boules, mêlées, joyeuses.

" Bon, écoutes, mon Corto. Voilà, c'est pas rigolo. Tu me connais non ? Soyons, au moins une fois, un peu réalistes. Il me faut matière à m'amuser, créer colorier. De cet ennui uni, de moi, tu ne récolteras rien, non rien de rien. Et tu le sais bien.
......
-Dis quelque chose mon Cortito....

- Euh ? bé, bon, tu veux faire un dessin ?
- OUiiiii !! La lune si tu veux je te la décroche et je te l'accroche avec mes aiguilles, ou un animal, ce que tu veux !!
- Un chat ?

Ah ! Oui mais voilà que mes croquis sur papier étaient nuls. Alors mon Picasso du stylo s'empare d'une feuille et me croque un beau chat qui lui ressemble. Un peu de guingois, tout poétique, et qui regarde en l'air des papillons marrants.

OUF !!

Maintenant ça gigote, ça s'embrouille, je ne quitte plus mon fauteuil en osier, celui près de la fenêtre où les mésanges viennent picorer.

Il y en a un qui sourit et se moque
"Ah ben maintenant ça avance, hein ?"
- Mais oui mon héros, tu le sais comment je suis...dans la tête, pleine de bigoudis !"


Lôlà

23 commentaires:

flo a dit…

j'aime bien cette histoire...moi je dirais qu'il m'a déssiné trois beaux enfants ,mon marin,pour que je continue à tricoter son pull... :-))

croukougnouche a dit…

Génial!!!
j'adore ton histoire !! comment tu la racontes!!
moi aussi , j'ai eu une période pull , dans une première vie , où je faisais de grandioses pulls très complexes ( irlandais, tout en rond, jacquard,torsades etc... et même un terrific pull pour mon fils Thomas avec carte de France sur le devant!!)
Sarah me réclame plaintivement depuis pas mal de temps une robe -pull blanc cassé , mais non, je ne peux plus : trop long , trop encombrant, trop mou!!
je fais maintenant dans les pâtisseries chapelières , c'est plus mon truc! mais , des fois on ne sait jamais!! j'ai hâte de voir ton beau chat terminé! ( il va être roux comme Couli???)

la Mère Castor a dit…

Je suis adepte depuis toujours de la laine de toutes les couleurs. Et j'aime beaucoup les photos du chat dans son élément.

Lôlà a dit…

Oui vive les couleurs ! Le chat est blanc ah ah... L'uni c'est beau aussi mais y'a un âge- un temps- pour tout ? Moi j'ai besoin de me colorer et de faire sourire les passants maintenant...

Lôlà a dit…

Quant à mon chat, il est épatant, je l'aime tant !

Sacha a dit…

J'ai aimé lire cette histoire de pull tricotée si joliment ....une maille pour toi , une maille de tendresse , une maille de passion , une maille d'attente ......
Ton chat est adorable tout à coté de tes pelotes
Merci ..
Bonne journée
A+++Sacha

Lady Isa a dit…

Un temps idéal pour tricoter... de l'uni ou du fantaisie uo du rigolo ! Peu importe... le tout est de se faire plaisir et encore mieux de fairep laisir !

Anonyme a dit…

c'est a la fois très drôle et très touchant la façon dont tu racontes cette histoire, j'aurai presque envie de me mettre au tricot!
merci.
bonne journée.

Lôlà a dit…

Bonjour les belles Dames tricoteuses d'émotions, de jardins, de mots et de recettes colorées.
Tricotis et tricotons nos vies délicates et chassons les grisailles dans nos mailles.

Tifenn a dit…

Une de mes préférées, sans aucun doute..tu y mets tout, le bleu, le blanc, les yeux, les sentiments. Toi savoir mailler le mot avec talent, lui savoir chat virer tes couleurs en un seul dos chat marée...

Epamin' a dit…

L'amour tissé, détissé et retissé de Pénélope, à côté, c'est du pipi de chat...

Tendre, chaleureux et doux billet!

Lôlà a dit…

Ne pas sous estimer le pipi de chat Epamine ! Il est redoutable...héhé

Merci Tifenn. Moi aimer les liens qui crochent, et même si ça décroche ( je perds souvent des mailles dans mes tricotages mais je rattrape et ne compte plus après - tous mes calculs sont faux, normal... )
Moi, comme mon chat, avoir pelotes de couleurs dans la tête en scoubidous.

Mabes a dit…

zut j'ai cru enregistré un com. hier...
épatante ta manière de tricoter les histoire, un vrai talent !

Lôlà a dit…

Avant je serrais trop les mailles. La peur, sans doute, de me perdre en route. Maintenant je lâche ma prise goûlument. La liberté de soi demande du temps.

Flo Makanai a dit…

Super joli billet poétique et vivant!
Et la 1re photo du chat, tout particulièrement, est une merveille!!!
Merci :-)

noèse cogite a dit…

une autre chose que ns avons en commun...le plaisir artistique du tricot..quel bonheur!

Lôlà a dit…

Oui Flo, mon chat adore tricoter avec moi. Cela donnera un pull bleu en poil de chats.

Noèse je voudrais bien venir voir tes tricots sur place ! Bon moi je fais n'importe quoi, aucune technique, donc je me rattrape sur le charivari improvisé des couleurs.

Mystère a dit…

Quelle jolie histoire, ton chat est magnifique ! Hélas, je n'y connais rien en tricot ...

Anonyme a dit…

Ouh...A tomber par terre ce que tu écris.
Cela rayonne de pureté, de beauté, d'un état d'être comme rare.
Je veux encore lire et lire...
Isabelle.

Lôlà a dit…

Merci Mystère-de-ta-prairie
et merci Isabelle.
De grosses bises de couleurs !

Moukmouk a dit…

Magnifique ce texte... et puis les chats dans la laine et sur les gilets je suis pour, ils ne mangent pas les oiseaux.

Lôlà a dit…

Merci l'OUrs. Oui, c'est un dilemme les chats et / ou les oiseaux. Ici, je tente de les retenir d'aller croquer les mésanges du balcon. Quand on est en plein câlin ou plein tricot, ça marche !
Ah, l'amour !!...sauvera-t-il l'homme de la destruction ?

Baiya a dit…

Une maille à l'endroit, une maille à l'envers...c'est plus fort que toi ;)) tu racontes d merveilleuses histoires!