Les p'tits vite faits sur carnets

Il y a deux ans j'ai agrafé quelques feuilles pour en faire un carnet.

Puis dans les minutes qui ont suivi j'ai mis ce qui me passait par la tête. J'ai rempli la dizaine de pages.
J'avais emprunté un livre d'art sur Picasso et ses dessins. Ceux où tout est fait dans l'instant sans lever le crayon m'avaient joyeusement hantés.



Quelques brins d'herbe la rendaient attendrissante




Des muses à ses pieds

*


Elle avait eu des accidents


De la paume d'une main invisible il cherchait son appui




Timide dans la forêt




La vie devenait moelleuse, il avait trouvé sa voie.


Récemment , sur un joli carnet illustré, j'ai dessiné au crayon, plusieurs soirs de suite, le soir au fond de mon lit. 


Un vase posé suffit pour être chez soi



Ce petit air d'impossible défie l'entendement







L'homme boudin aux pommes et la femme transatlantiqe







Nouveaux amis







Princesse 



.

.



Articles les plus consultés