30 août 2014

Croquis pour redémarrer

Oui parfois l'on se prive de ce qu'on aime
On retourne dans une coquille qui finit par sentir la fille enfermée

Et puis quand on en a soupé, qu'on est bien moche et qu'on ne s'est pas assez secoué, qu'on a remué les méninges et qu'on lave son linge en famille, ou seul ou à deux.
On s'extirpe du siège on saute sur cette photo qu'on a sélectionné depuis longtemps.

On croque, on croque, aussi bon que les pommes revenues sur les marchés et si bonnes pour notre être tout entier.

Trois couleurs maxi, crayon ou stylo, pastel, 10 mns par feuille.
C'est un commencement.

.
















.


Enfin l'été va aller se coucher. J'aime ses débuts mais pas ses fins et son interminable langueur qui ne réserve pas que des beaux jours dans nos vies.
L'automne annonce toujours pour moi un mouvement, quel qu'il soit. Et j'aime cela.

.


5 commentaires:

Théa a dit…

Cela fait du bien et c'est communicatif ;)
J'aime le caractère de ton portrait et pis les couleurs ... trait dynamique, couleurs revigorantes !
Ca va peut-être me sortir de ma torpeur où mille questions me terrassent, trop de remises en cause tue la cause et pendant ce temps l'action passe à l'as.

Théa a dit…

tuent...

c'est tuant la spontanéité
faut se relire qu'ils disaient
pas le temps
faut que ça sorte

Laure a dit…

Bonjour Théa
Nous sommes doué(e)s pour nous faire du mal et se priver de ce qui nous est essentiel. Il faut sans doute tomber dans le trou pour se rendre compte que l'échelle pour remonter il n'y a que nous qui l'avons et la boite à outils itou

Jimidi a dit…

Ah bravo ! Quand j'ai vu ce croquis sur Facebook, j'ai cru que c'était Serge (Heritier). Trop de Scribulations moi.

La déménageuse a dit…

ah ah ah ça croque de partout !