Mes peintures chez les autres


Voilà le Salon de la revue à Paris, c'est fait. J'y étais samedi.
Nous vendions Scribulations, qui est un recueil de textes, issus ou pas du forum d'écriture en ligne.


La revue ( annuelle) est en vente 10 euros
Faites-moi signe si vous voulez la recevoir dans vos boîtes.

Ce salon est surtout l'occasion de découvrir tous les autres exposants et de nous voir, nous, scribulateurs en chair et os.

Cette année j'ai amené des peintures et chacun a pu en choisir une.
D'habitude j'en envoie, c'est donc moi qui détermine qui a quoi.
Cela m'amusait donc beaucoup d'étaler, cette fois, une douzaine de croquis et de laisser choisir.
C'est toujours très marrant de voir que le premier coup d'oeil suffit. "Celle là, tout de suite". 

Jean-Marie est reparti avec  :

.

C'est un de mes premiers essais d'utilisation de l'huile blanche en bandes ou coulures sur des fonds très variés mais trop confus. A partir du tracé fait directement avec le tube sur le papier,  je reprends avec les doigts puis je rehausse à l'encre.

J'en avais fait deux d'un coup. Ce processus, cette découverte a été une étape pour moi.

Celle ci je l'ai envoyée, je ne sais plus à qui...

.

Dominique a pris :


La photo est trop éclaircie, la peinture est plus sombre.
Il y a beaucoup de traits au crayon noirs.

Michèle a tout de suite sauté sur cet oiseau bien coquin.
Croquis où j'étais là aussi entrain de m'exercer sur l'emploi du crayon noir tout bête, en griffonnant par dessus la peinture pour la finaliser


Jean-Paul :

.

De retour du Salon il me restait 5 peintures. J'avais oublié d'en proposer à une amie. zut.

Donc Frédérique avait du choix.
Elle a pris les deux ci dessous.
Qui ont des tons francs et originaux que j'aime beaucoup ( utilisation de pigments)



Un travail sur les pommes et poires. Que j'aime énormément. Aussi parce que c'est "une première", un début de.

Et les petits éléphants que j'adore. Aussi parce que "dessous" il y a un long apprentissage. Un fond, travaillé, gâché, repris, du pastel, de la peinture, des mélanges incertains. 
Repris un jour avec encore du pastel mais surtout de l'encre et pigments. Je ne sais plus comment j'ai créé ce vert anis-jaune très lumineux ( gouache et pigments et pastels ??)



Cat et Maya ont pu aussi trouver chaussure à leur pied.

Cat a choisi ce profil un peu BD, on n'en voit ci-dessous qu'une partie, je n'ai pas de photo de l'ensemble.
Un travail avec la matière de bric et de broc, un peu de magie, je n'ai encore rien refait d'aussi particulier et dans des tons gris-roses aussi chauds.

.

Maya a gardé celui ci 

Je l'aime beaucoup. Il y a des bandes collées qui sont venues sur un fond sympa mais qui ne disait rien et dès que j'ai collé les bandes le visage est apparu. Deux secondes d'encre blanche après, une présence était là.

.

Je suis passée chez ma vieille tante et j'ai vu que mon éléphant rose trône sur sa table près du canapé , là où elle passe ses jours.

C'est vrai qu'il est dément. C'est un vrai tableau, sur du carton épais. "C'est mon préféré" répète-t-elle. Son compagnon. Elle a établi une connexion avec lui, c'est génial.



.

Articles les plus consultés