Dînette de nous, la vie comme il nous plaît.

Aujourd'hui c'est une recette bizarre que je vous livre. Elle goûte la vie à plein poumons, une vie comme il nous plaît, sans dessus dessous, un truc de dingue et pour de vrai.

Les ingrédients ne sont pas communs mais tu vas t'y retrouver, c'est sûr.
Il te faut :

DES GENS. Plein de gens, mais de ceux qui ont quitté le rang. Des qui te donnent du goût, qui font bouger leur vie et leur métier et qui, surtout, ne se prennent pas au sérieux. Tu vois ?

DES RIRES. Plein, et des sourires entiers d'une oreille à l'autre. Des fous rires, des éclats, et le beau bruit de tout cela, en cascade, qui vient vers toi.

DE LA MUSIQUE DU MONDE. Des chansons, des mélodies, des belles paroles et plein de choeurs a capella. Du genre que tu entends une fois et puis, vite!, tu notes le nom pour t'en souvenir.

Et pour finir...

DES FEMMES. Des femmes qui prennent en main tout cela.
Des femmes qui font l'amour pas la guerre.
Qui écoutent le Monde et offrent des plages où s'étendre et s'entendre, penser, rêver, et apprendre et rigoler.
Ca c'est le plus facile à trouver, tu as.
Ouvres les yeux : il y a , il y a ...

Donc, tu mélanges délicatement, tu laisses faire ; ils vont bien s'accorder. Pas besoin de sortir tes robots-machins ni tes casseroles à double foyer.

Par dessus cela ( ou par dessous, dans cette vie là, tout est permis) tu saupoudres

- de sable très fin

- de flocons de neige fraîche

- d'un vent qui sent les embruns

- d'aiguilles de pins

- d'étoiles et de miettes de lune
Si, si, la lune tu l'as, puisque tout ce beau monde t'as aussi montré comment la décrocher, hein ?


Tu mets au four mais tu laisses la porte ouverte parce que ça va tellement papoter, rire et se mélanger qu'aucune porte ne peut rester fermée.
Cuisson à feu doux, doux, doux, bien sûr !

Après, ben, il faut goûter et assaisonner à ta façon. Et c'est vrai que tu aimeras tellement que tu ne voudras pas que cela s'arrête.

Mais t'en fais pas, ce truc là, une fois que tu sais faire, tu sais refaire. Et c'est jamais fini, crois moi.
Même juste essayer te prendra toute une de tes vies, et déjà ça te plaira.

Lôlà

Articles les plus consultés